intrusion

intrusion

intrusion [ ɛ̃tryzjɔ̃ ] n. f.
• 1304; lat. médiév. intrusio intrus
1Fait de s'introduire, sans en avoir le droit, dans une charge, une dignité; dans une société, un groupe. Faire intrusion dans une réunion. Une intrusion intolérable. incursion, irruption. Intrusion de l'étranger dans les affaires d'un pays. immixtion, ingérence, intervention. Fig. (Choses) « cette intrusion du mystère et de la beauté dans une chambre » (Proust).
2Géol. Pénétration d'une roche dans une couche de nature différente. Roches d'intrusion. Nappes d'intrusion.

intrusion nom féminin (latin intrusio, -onis) Fait de s'introduire de façon inopportune dans un groupe, un milieu, sans y être invité : Son intrusion dans l'assemblée causa une grande gêne. Fait d'intervenir dans un domaine où il ne conviendrait pas de le faire : L'intrusion de la politique dans le sport. Mise en place d'un magma dans des formations préexistantes ; ensemble de roches magmatiques mises en place en profondeur. Contre-mesure électronique consistant à entrer dans un réseau radioélectrique ennemi en se faisant passer pour l'un des membres de celui-ci. ● intrusion (synonymes) nom féminin (latin intrusio, -onis) Fait d'intervenir dans un domaine où il ne conviendrait pas...
Synonymes :
- ingérence

intrusion
n. f.
d1./d Fait de s'introduire contre le droit ou sans titre dans une dignité, une charge, une société, etc.
d2./d Fait de s'introduire en un lieu sans y être convié.
d3./d GEOL Pénétration d'une roche dans une couche d'une autre nature.

⇒INTRUSION, subst. fém.
A. — 1. a) Action de s'introduire illégitimement dans une charge, une fonction, une dignité. (Dict. XIXe et XXe s.).
b) Action de s'introduire dans un lieu, une société sans invitation, sans droit, sans y être attendu. Intrusion dans un groupe; intrusion de voleurs chez qqn. J'avais troublé la paix du site et violé par mon intrusion les accords d'une antique loi de ce refuge (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 248). Le son des pas brusquement étouffé après l'escalier sonore donnait soudain à notre intrusion, à l'approche de la chambre, je ne sais quel caractère louche (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 116).
2. Au fig.
a) Action d'intervenir, de s'ingérer dans un domaine sans en avoir le droit. Tous les cas sont prévus, toutes les mesures possibles de résistance sont indiquées, c'est un traité complet de tactique en cas d'invasion et d'intrusion (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 50). Notre statu quo est bien préférable à l'intrusion du Parlement dans la diplomatie (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 195). Une constante intrusion des prêtres de l'Église romaine dans la vie privée des fidèles (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 75).
b) Arrivée soudaine et inopportune de quelque chose. Intrusion de la réalité dans la féerie. Il me faut maintenant étudier, comme je l'ai fait pour le grec, l'intrusion en français des mots étrangers, des mots anglais en particulier (GOURMONT, Esthét. lang. fr., 1899, p. 80). Toute grande nouveauté dans un ordre est obtenue par l'intrusion de moyens et de notions qui n'y étaient pas prévus (VALÉRY, Variété [I], 1924, p. 255). Jusqu'à ces temps derniers, le public n'admettait pas l'intrusion, dans la peinture, d'éléments non spécifiques (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 162) :
... je ne peux dire quel malaise me causait pourtant cette intrusion du mystère et de la beauté dans une chambre que j'avais fini par remplir de mon moi au point de ne pas faire plus attention à elle qu'à lui-même.
PROUST, Swann, 1913, p. 10.
B. — Spécialement
1. GÉOL. Mise en place de matière volcanique par pénétration, à l'intérieur de roches préexistantes, sans venue à l'air. Anton. extrusion. C'est à 120 km au nord de Bogota, dans une région presque inaccessible que se trouvent les centres miniers de Muzo et de Chivor, les plus importants du monde pour la production des émeraudes (...). Les gemmes sont disséminées dans une calcite foncée, métamorphisée par des intrusions de pegmatite (METTA, Pierres préc., 1960, p. 79). Parfois au contraire ils [les dykes porphyriques] (...) peuvent représenter des voies d'ascension de laves, ou des intrusions dans le soubassement de complexes volcaniques (Géol., 1972, p. 369 (Encyclop. de la Pléiade)).
2. MÉCAN. INDUSTR. Technique particulière de moulage de la matière plastique qui est injectée dans un moule sous faible pression, et qui est ensuite tassée par des pistons (d'apr. BOISSIER 1975).
REM. Intrusif, -ive, adj., géol. Qui a été mis en place par intrusion. Anton. extrusif (s.v. extrusion). Magma, massif intrusif; roche intrusive. Les corps injectés sont des corps intrusifs à contours nets qui peuvent être discordants ou concordants selon qu'ils recoupent ou non les formations encaissantes (Encyclop. Sc. Techn. t. 8 1972, p. 978b). Voir NIGGLI, Lois phases minér. et pétrogr., t. 2, 1938, p. 63.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1304 « action de s'introduire dans une fonction, de s'emparer d'un bénéfice sans y avoir droit » (doc. anglo-norm. ds GDF. Compl.); b) 1835 « action de s'introduire dans une société sans y avoir été admis normalement » (Ac.); 2. 1861 géol. (BEUDANT, Cours élémentaire... Géologie, p. 174). Empr. au lat. jur. du Moy. Âge intrusio, dér. de intrusus (intrus). Fréq. abs. littér. : 136.

intrusion [ɛ̃tʀyzjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1304; dér. sav. du lat. médiéval intrusio, du lat. médiéval intrusus. → Intrus.
1 Didact. (hist.). Action par laquelle on s'introduit, sans en avoir le droit, dans une charge, une dignité. Intrus (1.).
2 (1835). Mod. Le fait de s'introduire sans en avoir le droit (dans une société, un groupe…). || L'intrusion de qqn quelque part, dans un lieu, chez qqn. || Intrusion indiscrète (cit. 7). || Préserver son intimité des intrusions malapprises (→ Délicatesse, cit. 20). || L'intrusion d'importuns qui forcent votre porte. || L'intrusion de l'étranger dans les affaires d'un pays. Ingérence, intervention.
Fig. (Choses). || L'intrusion de la politique dans un cercle amical. || L'intrusion d'emprunts dans le vocabulaire.
3 a Géol. Pénétration d'une roche dans une couche de nature différente. || Roches d'intrusion. || Nappes d'intrusion, qui ont pénétré entre des couches sédimentaires. Intrusif.
0 Les dénudations profondes des couches supérieures de l'écorce terrestre font apparaître, à la surface, des appareils éruptifs dont les produits ne sont jamais arrivés au jour, mais se sont insinués sous la forme d'intrusions entre les strates.
Émile Haug, Traité de géologie, t. I, p. 276.
b Techn. Technique de moulage des matières plastiques par injection.
DÉR. Intrusif.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Intrusion — • The act by which unlawful possession of an ecclesiastical benefice is taken Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Intrusion     Intrusion      …   Catholic encyclopedia

  • Intrusion — (lat. engl.: Eindringen) bezeichnet: Eindringen Intrusion (Geologie), das Eindringen von fließfähigem Material (z. B. Magma) in bereits existierende Gesteinskörper Intrusion (Psychologie), in der Psychologie die unauslöschliche seelische Prägung… …   Deutsch Wikipedia

  • Intrusión — puede referirse a: Intrusión, concepto fonológico correspondiente a la introducción de sonidos nuevos. Intrusión, fenómeno geológico. Enlaces externos Wikcionario tiene definiciones para intrusión.Wikcionario …   Wikipedia Español

  • intrusion — in·tru·sion /in trü zhən/ n 1 a: the entry at common law of a stranger after a particular estate of freehold is determined before the person who holds it in remainder or reversion has taken possession b: the act of wrongfully entering upon,… …   Law dictionary

  • Intrusion — In*tru sion, n. [Cf. F. intrusion. See {Intrude}.] [1913 Webster] 1. The act of intruding, or of forcing in; especially, the forcing (one s self) into a place without right or welcome; encroachment. [1913 Webster] Why this intrusion? Were not my… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • intrusion — Intrusion. s. f. v. Action par laquelle on s introduit contre le droit ou la forme, dans quelque Charge, dans quelque Benefice. Intrusion violente. aprés son intrusion …   Dictionnaire de l'Académie française

  • intrusion — late 14c., from O.Fr. intrusion (14c.), from M.L. intrusionem (nom. intrusio) a thrusting in, noun of action from pp. stem of L. intrudere, from in in (see IN (Cf. in ) (2)) + trudere to thrust, push (see EXTRUSION (Cf. extrusion)) …   Etymology dictionary

  • intrusión — sustantivo femenino 1. (no contable) Acción de introducirse una persona en un lugar sin derecho o autorización: Fue detenido por un delito de intrusión …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Intrusion — (lat.), das gewaltsame Eindringen der Eruptivgesteine zwischen andre Gesteine …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • intrusion — Intrusion, Occupatio grassatoria, non possessio, quae possidendi iure vacat, B …   Thresor de la langue françoyse

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”